Nouvelles : Des propriétaires refusent de louer leur chalet aux résidents des zones rouges.

Des propriétaires refusent de louer leur chalet aux résidents des zones rouges.

Tous les détails à l'intérieur...

Publié le par Ayoye Monde dans Nouvelles

Alors que la pause scolaire arrive, plusieurs propriétaires d'ici ont décidé de ne pas louer leurs chalets aux résidents de zones rouges. 

Bien que le gouvernement ne leur ait pas interdit d'accueillir des gens provenant des zones d'alerte maximale, nombreux sont les locateurs qui préfèrent accorder la place aux citoyens de la région. 

C'est le cas notamment au Mont-Vidéo, dont le conseil d'administration a décidé de refuser les demandes de location provenant de l'extérieur de l'Abitibi-Témiscamingue. Pour d'autres, comme la Pourvoirie du Lac Gueguen, on a opté plutôt pour la fermeture du site durant la saison hivernale, même si le propriétaire reçoit de nombreux appels provenant de sa clientèle, qui vient majoritairement d'autres régions.

Éric Paquet, propriétaire de la Pourvoirie du Lac Gueguen, a expliqué à TVA Nouvelles: « Je pourrais vous montrer ma boîte vocale, actuellement, elle est pleine. Ça appelle de partout, mais on doit faire des ajustements à côté par rapport à notre site web, juste pour indiquer qu’on est fermé. »

M. Paquet a d’ailleurs précisé que la décision de fermer est apparue comme la meilleure solution : « On a simplement décidé de fermer le site. Avec toutes les mesures qu’il y a en place, comme c’est là, les restrictions et les consignes qu’on doit respecter, c’est excessivement compliqué, compte tenu que la majorité de notre clientèle, 95% proviennent de l’extérieur, donc pour nous, c’est notre façon de s’assurer qu’en région, on puisse avoir un été normal. »

Enfin, même si l'année en cours s'annonce encore difficile pour les propriétaires de chalets, ceux-ci peuvent toutefois espérer que dans un futur proche, les affaires pourront enfin reprendre. Une chose est certaine: les chalets ne perdront probablement pas de leur popularité après la pandémie et gageons que bien des Québécois seront prêts à payer le gros prix afin de pouvoir en profiter à nouveau!

Source: TVA Abitibi · Crédit Photo: iStock