Nouvelles : Des proches de Johnny Hallyday font des révélations sur son énorme de train de vie

Des proches de Johnny Hallyday font des révélations sur son énorme de train de vie

« Envoyez la facture, c'était son mot préféré dans les magasins »

Publié le par Ayoye Monde dans Nouvelles
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Le train de vie fou de Johnny Hallyday fait l'objet d'un documentaire diffusé mardi sur RMC Story, rapporte Gala, qui précise que le chanteur dépensait entre 20 000 et 40 000 euros... par mois.  

Homme de tous les excès, son rapport à l'argent ne faisait pas exception. Un documentaire consacré à la gestion de son héritage révèle qu'il dépensait mensuellement la coquette somme qui variait entre 20 000 et 40 000 euros. 

Selon son photographe, Daniel Angeli, son train de vie « hallucinant » est comparable à celui de « la reine d'Angleterre ». 

Visiblement, Johnny ne lésinait pas sur la dépense puisqu'il laissait également ses proches, ses assistants ou sa femme composer ses codes bancaires à sa place. 

« Envoyez la facture, c'était son mot préféré dans les magasins », a d'ailleurs affirmé le directeur des programmes de Melody TV et spécialiste de la chanson française Jean-Pierre Pasqualini à RMC Story.  

Ce que Johnny voulait, il l'avait, rapporte le reporter à Paris Match Benjamin Locoge. « L'argent n'était pas un problème. C'était un puits sans fond », a-t-il dit.

Le chanteur faisait notamment l'acquisition de maisons partout sur la planète. Ainsi, au Canada, il avait déposé une caution pour acheter un chalet. 

« ll s'est fait engueuler par sa femme en rentrant et il ne l'a pas acheté. Ça me fait rire parce que, Johnny, il avait une maison à Saint Barth, il n'aimait pas le sable. Il avait une maison à Gstaad, il n'aimait pas la neige », raconte Daniel Angeli. 

« Quand tu fais les voyages avec Johnny, tu passes à Noirmoutier, il veut acheter une maison. Un peu plus loin, tu passes à Nantes et il trouve que c'est une bonne idée d'acheter un hôtel et dix minutes après, il trouve que c'est une fantastique idée de monter un restaurant. Il était un acheteur compulsif, ça, c'est sûr », ajoute le compositeur Pierre Billon.  

Ces dépenses folles ont laissé des conséquences fiscales pour sa veuve, Laeticia, qui se bat avec le fisc français depuis plusieurs années. Et pour solder les dettes qui l'accablent, elle n'aura pas le choix de vendre plusieurs des demeures de Johnny...

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: Gala · Crédit Photo: Instagram