Nouvelles : Des policiers tuent une otage qui était prisonnière d'un homme en train de lui trancher la gorge.

Des policiers tuent une otage qui était prisonnière d'un homme en train de lui trancher la gorge.

La femme a été atteinte mortellement.

Publié le par Ayoye Monde dans Nouvelles
Partager sur Facebook
592 592 Partages

La vidéo d'une intense intervention policière a été rendue publique. On y voit un homme sans-abri qui tenait une femme en otage, la menaçant avec un couteau. 

Les policiers se sont rendus sur les lieux après avoir reçu un appel concernant un homme qui aurait poignardé son ex petite amie. 

L'homme sans-abri est Guillermo Perez, 32 ans. On peut voir dans la vidéo filmée le 16 juin dernier les policiers qui ont demandé plusieurs fois au sans-abri de lâcher son arme, mais il ne les a jamais écouté. 

Les policiers ont bien tenté de tirer des balles de caoutchouc sur l'homme, mais elles ne semblaient avoir aucun effet. Peut-être a-t-il réussi à les éviter avec la chaise qu'il brandissait.

Puis, Guillermo Perez a pris Elizabeth Tollison en otage à l'extérieur d'une Église Luthérienne à Los Angeles. 

Les policiers ont confronté le sans-abri et ils ont décidé d'ouvrir le feu quand il a commencé à couper la gorge de sa victime. Mais les policiers ont tiré près de 20 balles et ils ont tué les deux personnes. C'était la première fois en 13 ans que la police de Los Angeles a tué un otage innocent. 

L'ex petite amie poignardée avant l'arrivée des policiers a pu s'en tirer après avoir été soignée à l'hôpital. 

Voyez l'intense vidéo. Attention, son contenu pourrait choquer la sensibilité de certains internautes. 

Mais un autre drame du genre est survenu cinq semaines plus tard. Les policiers de Los Angeles ont tué Melyda Corado, l'assistante gérante d'un magasin américain dans la région de Silver Lake, en tentant de tuer Gene Evin Atkins, suspecté de meurtre. 

« C'est un autre cas où les policiers ont dû prendre des décisions en moins d'une seconde basées sur les actions d'un individu violent », a déclaré le chef de police Michel Moore, défendant la décision des officiers. 

Mais Michel Moore s'est dit préoccupé par l'augmentation généralisée du nombre de balles tirées par les policiers lors d'affrontement depuis l'an dernier. Le département de police de Los Angeles a donc l'intention d'offrir une nouvelle formation à ses employés sur le terrain afin qu'ils puissent répondre à ce genre de situation sans l'usage d'une arme à feu. 

Partager sur Facebook
592 592 Partages

Source: Daily Mail · Crédit Photo: Capture d'écran