Nouvelles : Des policiers «oublient» les gestes barrières et organisent une fête pour le départ d'une collègue

Des policiers «oublient» les gestes barrières et organisent une fête pour le départ d'une collègue

Oui, vous avez bien lu.

Publié le par Ayoye Monde dans Nouvelles
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Alors que la France pourrait bientôt faire l'objet d'un nouveau confinement, des policiers d'Aubervilliers ont «oublié» les gestes barrières et ont organisé une fête pour le départ d'une collègue.

Sur son site web, TVA Nouvelles revient sur une histoire qui est en train de susciter une grande controverse en France. En effet, des policiers d'Aubervilliers ont «oublié» les gestes barrières et ont organisé une fête le 22 janvier dernier pour le départ d'une lieutenante. Une vidéo réunissant des images de cette soirée a été publiée sur Twitter par le média en ligne Loopsider.

Sur ces images, on peut notamment voir des policiers danser la Macarena et ne pas respecter la distanciation sociale. On remarque au moins une dizaine de personnes en train de danser et chanter. TVA Nouvelles précise que le lieu où ils sont réunis est la salle de repos du commissariat,

«En plein couvre-feu, ce commissariat a tenu un pot de départ, sans masque, sans distanciation sociale, alors que ces rassemblements sont interdits. Bienvenue au commissariat d'Aubervilliers en Seine-Saint-Denis», peut-on lire dans le message qui accompagne la vidéo.

Face à des images aussi accablantes, la préfecture de police a réagi sur Twitter. «Un pot de départ a été organisé au commissariat d'Aubervilliers alors qu'un couvre-feu est en vigueur et sans aucun respect des mesures de distanciation sociale. Une enquête administrative est diligentée et des sanctions administratives seront prises à l'encontre des participants».

TVA Nouvelles indique que l'enquête a été confiée à l'Inspection générale de la police nationale (IGPN). Elle porte sur le non-respect des mesures sanitaires et du couvre-feu, mais aussi sur des faits de mise en danger de la vie d'autrui.

Partager sur Facebook
0 0 Partages