Nouvelles : Des petits bébés sont attachés à des lits d'hôpital baignant dans leur propre urine.

Des petits bébés sont attachés à des lits d'hôpital baignant dans leur propre urine.

Des photos chocs.

Publié le par Ayoye Monde dans Nouvelles
Partager sur Facebook
955 955 Partages

À Zagreb, en Croatie, des photos montrant des bébés menottés à leur lit d'hôpital ont scandalisé de nombreux internautes.

C'est la maman de deux bébés, Ana Treščec Indexu, qui a décidé de dénoncer les agissements du personnel hospitalier après avoir découvert que ses deux jeunes enfants, Fran et Filip, avaient été menottés à leur lit d'hôpital avec du papier de toilette.

Les deux enfants seraient nés prématurément de plusieurs semaines et ceux-ci ont dû être hospitalisés après avoir été contaminés par la grippe.

Mais alors que la mère croyait que ses deux enfants étaient en sécurité à l'hôpital, elle a découvert l'horrible vérité à propos du traitement qu'on leur réservait.

De plus, les enfants ont aussi été infectés par un rotavirus lors de leur hospitalisation.

Aux dires de la maman, lorsqu'elle a découvert que les deux bébés étaient ligotés, ceux-ci avaient été négligés à un tel point que leurs vêtements étaient humides, en plus des couches qui semblaient ne pas avoir été changées depuis longtemps.

La mère a expliqué que ses deux garçons, qui sont des jumeaux, n'avaient pas été hospitalisés en même temps.

Au départ, un seul était demeuré à l'hôpital, mais par la suite, l'état de santé de son frère s'est aggravé et on a dû l'hospitaliser aussi à son tour.

La mère se dit inquiète des chances de survivre de ses deux enfants, étant donné que ceux-ci sont nés très prématurément.

Enfin, la mère aurait vraiment pu s'épargner tout ce stress, car en plus de ses deux garçons qui ont été traités de façon très négligente et qui ont toujours besoin de soins, Ana est aussi la maman d'une jeune petite fille qui souffre d'épilepsie.

Souhaitons qu'en dénonçant cette histoire, la mère parvienne à obtenir de meilleurs traitements pour ses enfants et que les personnes derrière cela devront changer leur façon de faire à l'avenir.

Courage à Ana et à ses garçons, mais aussi, à sa petite fille épileptique.

Partager sur Facebook
955 955 Partages

Source: Face · Crédit Photo: Courtoisie