Nouvelles : Des militants pro-Trump préparent d'autres attaques aux États-Unis

Des militants pro-Trump préparent d'autres attaques aux États-Unis

Tous les détails à l'intérieur.

Publié le par Ayoye Monde dans Nouvelles
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Une semaine après l'attaque contre le Capitole qui a tué plusieurs personnes, des militants pro-Trump promettent d'autres attaques violentes dans les prochains jours, rapporte La Presse. 

Le réseau ABC News a obtenu une note du FBI, où il est mentionné que « des manifestations armées sont prévues dans les 50 capitales d’État du 16 janvier au 20 janvier, et au Capitole américain du 17 janvier au 20 janvier ».

Des militants d'extrême droite disent également rechercher la violence sur des plateformes sur internet, telles que TheDonald.win et Telegram. 

« Ronde 2 le 20 janvier. Cette fois pas de pitié. Je ne veux même pas garder Trump au pouvoir. Je veux la guerre », a écrit un utilisateur de façon anonyme. 

« C’est comme la pandémie : une fois que le virus s’est propagé sans contrôle, c’est difficile d’intervenir. Même aujourd’hui, je ne suis pas certaine que tous nos élus comprennent la gravité de la situation », explique à La Presse au téléphone la Dre Bandy X. Lee, auteure et psychiatre légiste à l’Université Yale, au sujet du fait que le président sortant et ses partisans martèlent que l'élection présidentielle du 3 novembre dernier a été « truquée ».

Rappelons que, vendredi, Twitter a justifié la suspension permanente du compte de Donald Trump par une préparation d'une autre attaque de la part de ses partisans. 

« Les plans de futures manifestations armées ont déjà commencé à proliférer sur et hors de Twitter », a déclaré l’entreprise, dans des propos rapportés par La Presse. 

Ainsi, des partisans jurent qu'ils s'opposeront à la prestation de serment du président élu, Joe Biden, mais aussi de rendre « justice » à Ashli Babbitt, cette vétérane de l'armée et émeutière qui est morte sous les balles de la police alors qu'elle se trouvait dans le Capitole, mercredi. 

« Le 6 janvier, leur énergie était concentrée sur le Congrès. Le 20, leur énergie sera concentrée sur Biden. C’est inquiétant, d’autant plus qu’ils n’ont ni remords ni honte [pour ce qui s’est produit au Capitole]. Pour le moment, ça ne se présente pas bien », prévient Megan Squire, professeure d’informatique à l’Université Elon, en entrevue avec la chaîne américaine ABC News. 

« Compte tenu de la menace, la cérémonie devrait être déplacée dans un endroit plus protégé comme le dôme du Capitole. Ce n’est PAS un signe de faiblesse. J’ai vu beaucoup de combats. Je suis toujours en vie, car je réagis immédiatement aux signes de danger », a écrit sur Twitter le général à la retraite qui a travaillé à la Maison-Blanche sous Bill Clinton, Barry R. McCaffrey, à propos de la décision de l'équipe de Joe Biden de ne pas modifier ses plans. 

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: La Presse · Crédit Photo: Twitter