Nouvelles : Des médecins sauvent un enfant qui est né avec 3 jambes, 2 pénis et pas d'anus

Des médecins sauvent un enfant qui est né avec 3 jambes, 2 pénis et pas d'anus

Oui, vous avez bien lu.

Publié le par Ayoye Monde dans Nouvelles
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Il s'agit sans aucun doute de la nouvelle la plus insolite de la journée et elle nous vient de Russie où des médecins sont parvenus à sauver un enfant qui est né avec 3 jambes, 2 pénis et pas d'anus.

C'est le Daily Mail qui rapporte l'histoire de ce petit garçon pas comme les autres. En effet, en Russie, un bébé est né avec 3 jambes, 2 pénis et pas d'anus. Rien que ça. Si son état de santé était inquiétant après sa naissance, les médecins sont parvenus à le sauver et affirment qu'il pourra avoir une vie normale grâce aux opérations qu'il a subies et qui vont lui rendre la vie plus facile. Comment un enfant peut naître comme ça ? Le média britannique raconte que sa mère devait avoir des jumeaux, mais l'un d'entre eux ne s'est pas complètement développé et aurait créé cette situation très rare.

Si la naissance de ce petit garçon a eu lieu en juillet 2018, cette histoire est révélée seulement maintenant au grand public, explique le Daily Mail. Il faut dire qu'entre temps, l'enfant a subi une opération lui permettant de compenser l'absence d'anus. L'objectif était avant tout qu'il puisse faire ses besoins comme n'importe quel enfant. Par la suite, un mois plus tard, sa fameuse troisième jambe a été retiré. Le média britannique indique qu'en février dernier, son deuxième pénis a également été retiré.

Le Daily Mail raconte qu'aujourd'hui, l'enfant a 14 mois et devrait parvenir à mener une vie normale. Il est chanceux dans son malheur parce que toutes ses malformations ont pu être enlevées lors de sa première année d'existence. Il va devoir subir une autre opération dans 3 mois dans le but d'avoir un usage complètement normal de son anus. Espérons qu'après ça, il puisse mener une vie paisible.

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: Daily Mail · Crédit Photo: Courtoisie