Nouvelles : Des jeunes garçons du Québec victimes de sextorsion par l'entremise d'un populaire jeu vidéo.

Des jeunes garçons du Québec victimes de sextorsion par l'entremise d'un populaire jeu vidéo.

Parents, soyez vigilants.

Publié le par Ayoye Monde dans Nouvelles
Partager sur Facebook
1,583 1.6k Partages

Depuis quelques mois, de nombreux parents ont dû faire connaissance avec la nouvelle sensation de l'heure: le jeu vidéo Fortnite. Or, si vous avez de jeunes enfants à la maison et qu'ils y jouent, vous devriez redoubler de prudence, car ceux-ci pourraient être la cible d'internautes très mal intentionnés.

C'est maintenant au tour de la Régie intermunicipale de police Richelieu-Saint-Laurent de mettre en garde la population, car voilà que celle-ci a récemment dû intervenir sur plusieurs dossiers de sextorsion en lien avec l’application Instagram. 

En effet, des escrocs se servent d'appâts, comme par exemple le jeu Fortnite, afin d'entrer en contact avec leurs victimes potentielles.

Afin d'appâter leurs victimes, les escrocs utilisent de faux avatars afin d'intégrer des groupes d’amis, puis une fois qu'ils y seront parvenus, ils proposeront à leurs victime un code permettant de passer à un niveau supérieur.

Évidemment, les victimes potentielles qui souhaiteront avoir accès à ce code devront répondre à des demandes plutôt particulières qui impliqueront d’envoyer des images intimes d’eux-mêmes. 

Par la suite, les escrocs n'auront plus qu'à brandir la menace de dévoiler l'existence de ces images intimes afin de faire chanter leurs victimes et ainsi, leur extorquer des sommes d'argent significatives.

Ce que les policiers qualifient de sextorsion est en fait une forme d’extorsion par Internet.

Car une fois que les escrocs ont poussé la victime à se montrer nue et à poser des actes sexuels devant une caméra, ceux-ci peuvent ensuite menacer de publier les images enregistrées à l’insu de la victime afin d’exiger des sommes d’argent ou même d’autres photos.

Pour ajouter à l'inquiétude, il faut savoir que ces fraudeurs ont la fâcheuse réputation de mettre leurs menaces à exécution. Ainsi, celui ou celle qui décidera d'ignorer ces menaces pourraient se retrouver dans une situation bien fâcheuse. Mais l'horreur ne s'arrête pas là, car on rapporte certains cas de victimes qui ont payé les sommes exigées et dont les photos intimes ont quand même été partagées.

Cela ne veut pas dire pour autant qu'il faut payer les fraudeurs. Comme l'explique la Régie intermunicipale de police Richelieu-Saint-Laurent, "Il ne faut jamais envoyer d’argent ni répondre aux fraudeurs. Ils en demandent toujours plus, le chantage ne cessera pas…".

Tout d'abord, si vous êtes victime d'une telle fraude, ne cliquez surtout pas sur un hyperlien envoyé par le fraudeur. Pensez aussi à changer tous vos mots de passe. Mais la première chose à faire est de signaler votre situation à la police.

Afin d'éviter d'être piégé par une fraude du genre, voici des conseils fournis par la Régie intermunicipale de police Richelieu-Saint-Laurent:

  • Ne faites pas de gestes compromettants sur Internet, même lorsque vous croyez être en privé.
  • Évitez d’échanger des photos et des vidéos ou d’utiliser votre webcam pour poser des gestes intimes : les images pourraient se retrouver entre de mauvaises mains.
  • Soyez vigilants si vous acceptez de converser avec une personne que vous ne connaissez pas.
  • Ne partagez aucun renseignement personnel : adresse, date de naissance, détails personnels ou informations bancaires, etc.

N'oubliez surtout pas d'en discuter avec vos enfants et de les sensibiliser à l'importance de demeurer prudents lorsqu'ils sont en contact avec d'autres internautes. Et idéalement, ne restez jamais trop loin d'eux lorsqu'ils sont en ligne.

Partager sur Facebook
1,583 1.6k Partages

Source: Régie intermunicipale de police Richelieu St-Laurent · Crédit Photo: Courtoisie