Nouvelles : Des idiots sur Facebook disent à des parents que leur fille est un “monstre” et qu'ils devraient la tuer.

Des idiots sur Facebook disent à des parents que leur fille est un “monstre” et qu'ils devraient la tuer.

Mais quels cons..

Publié le par Ayoye Monde dans Nouvelles
Partager sur Facebook
4,851 4.9k Partages

Naffi et Racheli Goldman sont des parents qui vivent à Manchester en Angleterre. 

Mais alors que les deux parents étaient au septième mois de grossesse de leur enfant à venir, voilà qu'un médecin leur a expliqué que leur fille n'était pas "compatible avec la vie" et qu'il était peut-être préférable que la mère procède à un avortement.

Si le docteur a fait une telle annonce aux deux parents, c'est suite à une échographie en 3D qui démontrait que la petite Batya souffrirait de graves malformations qui la dévisageraient, mais qu'en plus, elle serait sourde, aveugle et incapable de respirer sans aide.

Naffi ne cache pas que la première fois qu'il a vu son bébé, l'apparence de celui-ci l'a effrayé en raison de ses gros yeux.

Or, les parents ressentent généralement un amour inconditionnel et avec le temps, Naffi et Racheli ont appris à s'habituer à son visage plutôt particulier.

Toutefois, les réactions des personnes extérieures ont été beaucoup moins faciles à digérer.

En effet, après que des photos de Batya ait été publiées sur les réseaux sociaux, des internautes ne se sont pas gênés pour qualifier la petite fille de "monstre" tout en conseillant aux parents de la tuer!

Comme l'explique Naffi, lui et son épouse savaient très bien que la naissance de Batya ne serait pas facile. Les docteurs conseillent rarement à des parents d'avorter après plusieurs mois de grossesse et pour qu'un spécialiste ait offert à Racheli qu'elle se fasse avorter à 7 mois de grossesse, cela donne une très bonne idée de l'état du bébé au moment de l'échographie 3D.

Généralement, les bébés qui naissent avec le même type de malformation que Batya meurent avant d'atteindre l'âge de 12 semaines.

En ce qui concerne Batya, la fillette est parvenue à dépasser cette limite et tout indique qu'elle pourrait vivre encore un bon moment.

Toutefois, elle nécessite plus de 80 procédures par jour afin d'assurer sa survie et on doit notamment libérer ses voies respiratoires aux 3 heures afin d'éviter qu'elle s'étouffe mortellement.

Remercions ces parents de nous partager leur histoire d'amour et on leur souhaite que la petite Batya demeure à leurs côtés encore très longtemps.

Partager sur Facebook
4,851 4.9k Partages

Source: Mirror · Crédit Photo: Courtoisie