Nouvelles : «Des gens ont banalisé le décès de la jeune femme de 27 ans et ont essayé d’y voir un complot... Ils ne vont pas bien!»

«Des gens ont banalisé le décès de la jeune femme de 27 ans et ont essayé d’y voir un complot... Ils ne vont pas bien!»

Tous les détails à l'intérieur...

Publié le par Ayoye Monde dans Nouvelles
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Le décès jeudi à Montréal d'une jeune femme de 27 ans des suites de la COVID-19 a profondément bouleversé la population, alors que sa mère, qui travaille dans le secteur de la santé, se trouve présentement aux soins intensifs.

Au cours des heures qui ont suivi l'annonce du décès de cette jeune patiente, une théorie a fait son apparition sur les réseaux sociaux affirmant que la nouvelle avait été annoncée stratégiquement peu avant 13h, soit dans les minutes qui allaient précéder l'annonce du gouvernement Legault comme quoi il n’y aurait pas de reprise des classes avant septembre à Montréal. Ainsi, selon cette théorie, une telle stratégie aurait été adoptée afin d'atténuer l'annonce concernant la reprise des classes.

Le commentateur et animateur Mario Dumont n'est pas du tout resté insensible à cette théorie et celui-ci n'a pas hésité à dénoncer son absurdité en déclarant: "On est rendus dans des théories du complot débiles à ce point. (...) Regardez la situation à Montréal. François Legault n’a pas besoin d’une trame de plus pour justifier ou expliquer le report des classes à Montréal. N’en mettez plus la cour est pleine."

Dumont a notamment souligné qu'il était révolté de voir apparaître une telle théorie, tandis qu'une famille vivait un deuil très difficile à encaisser: "Ces gens-là vivent parmi nous. Des gens ont banalisé le décès de la jeune femme de 27 ans et ont essayé d’y voir un complot... Ils ne vont pas bien!"

L'animateur et commentateur politique a conclu son message en s'adressant principalement à ceux et celles dont les proches pourraient être tentés d'adhérer à de telles théories: "Mon seul message, à la grande majorité des gens censés : s’il-vous-plait, n’en laissez plus passer. Si c’est votre frère, votre beau-frère, quitte à couper les liens dans la famille, barrez-le sur Twitter et barrez-le sur Facebook!"

Donc vous saurez quoi faire si jamais des gens dans votre entourage tentaient de vous influencer à les suivre dans un tel délire!

Écoutez la chronique de Mario Dumont sur TVA Nouvelles

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: TVA Nouvelles · Crédit Photo: Capture d'écran