Nouvelles : Des garçons sont forcés à violer leur mère pendant une horrible guerre au Congo

Des garçons sont forcés à violer leur mère pendant une horrible guerre au Congo

C'est horrible.

Publié le par Ayoye Monde dans Nouvelles
Partager sur Facebook
1,795 1.8k Partages

Selon un récent rapport des Nations Unis, il semblerait qu'une guerre atroce serait en cours au Kasaï, à l'intérieur de la République démocratique du Congo. Selon le rapport, les experts auraient été informées de nombreux viols, en plus d'actes de cannibalisme.

Des témoignages en provenance de la région de Kasai indiquent que des garçons sont forcés à violeur leur mère. Les jeunes filles se font dire pour leur part qu'elles doivent apprendre la sorcellerie afin de pouvoir attraper les balles de fusil. Enfin, plusieurs femmes sont forcées à choisir entre subir un viol collectif ou la mort.

Ce qui glace encore plus le sang, c'est que le rapport précise que ces actes de cruauté proviennent autant des rebelles que du côté du gouvernement.

Les Nations Unis dressent un sombre portrait de la situation en cours en expliquant notamment que plusieurs corps mutilés peuvent être aperçus un peu partout sur le territoire.

Cette escalade de violence aurait commencé à gagner en importance en 2016 quand un conflit a éclaté entre des milices de Kamuina Nsapu et Bana Mura ainsi que les forces armées de la République démocratique du Congo.

Des experts des Nations Unis ont révélé que des citoyens leur avaient fait part de véritables histoires d'horreur, comme par exemple, des soldats qui s'amusaient à découper les organes génitaux des innocents en guise de médailles.

D'autres témoins ont même affirmé aux experts que dans certains villages, des gens s'adonnaient à des actes de cannibalisme, allant même jusqu'à manger des parties d'individus qui n'étaient pas morts.

L'un de ces experts, Bacre Waly Ndiaye, a raconté un incident s'étant produit dans un village où 186 jeunes garçons ont été décapités par la milice Kamuina Nsapu.

Il faut aussi tenir compte des enfants-soldats qui sont recrutés malgré eux et qui sont alors forcés à prendre part au combat. Plusieurs de ces enfants-soldats perdent la vie sur le champ de bataille.

Les experts croient qu'il existe plus d'une centaine de fosses communes dans le pays où on y entasse les nombreux cadavres. Des spécialistes vont même jusqu'à avancer que ces fosses communes pourraient en fait se trouver par plusieurs centaines. 

Du côté du gouvernement de la République démocratique du Congo, celui-ci a répliqué au rapport en affirmant qu'il n'avait jamais été informé de telles situations. Le rapport a même été qualifié de campagne politique afin d'exercer une pression médiatique sur le pays.

Le gouvernement accuse notamment les spécialistes d'avoir mené trop rapidement leurs recherches afin de mener le rapport à terme.

Enfin, le gouvernement a toutefois assuré que ceux et celles qui seraient trouvés coupables de tels gestes seraient assurément punis.

Partager sur Facebook
1,795 1.8k Partages

Source: DailyMail · Crédit Photo: Courtoisie