Nouvelles : Des experts demandent aux Canadiens de rester prudents pour éviter une 3e vague

Des experts demandent aux Canadiens de rester prudents pour éviter une 3e vague

Tous les détails à l'intérieur.

Publié le par Ayoye Monde dans Nouvelles

Même si le nombre de nouveaux cas de COVID-19 quotidiennement recensés au Canada diminue, la menace des variants continue d'être présente et des experts estiment qu'il n'est pas encore trop tard pour tenter d'éviter le début d'une troisième vague, rapporte La Presse. 

« Malheureusement, les chiffres concernant les variants suggèrent que leur présence est déjà très marquée. Sans aucun doute cela invite à garder des mesures strictes pour en limiter la propagation. En ne baissant pas la garde, on pourrait contrôler leur propagation », fait savoir au quotidien montréalais la directrice du Laboratoire de recherche sur la réponse de l’hôte aux infections virales du Centre de recherche du CHUM, Nathalie Grandvaux.

En date de samedi, les autorités sanitaires canadiennes avaient recensé plus de 700 cas des différents variants, selon l’administratrice en chef de la santé publique du Canada, la Dre Theresa Tam. Ainsi, le 18 février, on comptait 664 cas du variant britannique, 39 cas de la souche sud-africaine et un seul cas du variant brésilien.

«  Notre effort collectif a commencé à faire pencher la balance en notre faveur, l’activité de la maladie est toujours en baisse. Nous sommes à un moment critique avec les [variants préoccupants] – nous avons travaillé dur, mais nous devons continuer à protéger nos progrès et à nous protéger les uns les autres », a toutefois ajouté sur Twitter la Dre Tam, quant à la diminution du nombre de cas. 

Selon le professeur au département des sciences biologiques de l’Université du Québec à Montréal et expert en virologie, Benoît Barbeau, l'accélération de la vaccination contribuera également à réduire les risques de propagation du nouveau variant.  « Nous savons que la campagne de vaccination est redémarrée et permettra de contrôler l’apparition de la maladie chez les personnes infectées et possiblement même de limiter la transmission du virus lui-même », explique-t-il, précisant que, si certains variants répondent moins bien aux vaccins, ces derniers semblent être assez efficaces pour empêcher une personne de développer la maladie après avoir été infectée.

Mais la menace d'une troisième vague n'est pas écartée pour autant. Avec les mesures sanitaires actuelles, le pays pourrait compter jusqu'à 20 000 nouveaux cas quotidiens au mois d'avril à cause des nouvelles souches, d'après les projections publiées vendredi par l’Agence de la santé publique du Canada. Actuellement, le record est de 10 209 cas et date du 2 janvier dernier. 

Source: La Presse · Crédit Photo: Adobe Stock