Nouvelles : Des étudiants du secondaire 5 souhaitent avoir une dernière journée d'école.

Des étudiants du secondaire 5 souhaitent avoir une dernière journée d'école.

Tous les détails à l'intérieur...

Publié le par Ayoye Monde dans Nouvelles
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Une pétition qui a récolté jusqu'ici 2700 signatures demande au gouvernement Legault d'offrir à des étudiants de 5e secondaire une dernière journée d'école afin de pouvoir dire au revoir à leurs camarades de classe et leurs professeurs.

Les élèves de l'Institut secondaire Keranna, qui sont derrière cette pétition qui continue de circuler, se sont engagés à respecter les mesures de distanciation sociale dans l'éventualité où leur souhait se concrétiserait.

Les quatre adolescents qui ont entrepris la populaire pétition ont notamment proposé de porter des masques, de mettre des gants et de garder les deux mètres de distance.

Florence Farrier, l'une de ces quatre adolescentes, a expliqué à ICI Radio-Canada: "Ça me fait un peu de peine, c'est des amis auxquels j'ai tenu, avec qui je suis depuis cinq ans, qui m'ont soutenue dans toutes les étapes de ma vie. Finir comme ça a fini le 12 mars, c'est quelque chose qui est dur à accepter. Je ne pensais pas finir mon secondaire comme ça. Ça fait mal. Ça fait de la peine quand même. [...] Il y en beaucoup [que] j'ai besoin de remercier, leur dire merci d'avoir cru en moi et pour l'accompagnement à travers les années."

Étant donné que la plupart des étudiants de 5e secondaire s'envoleront bientôt vers de nouveaux horizons afin d'aller étudier dans d'autres villes, les élèves qui sont à l'origine de cette pétition espèrent pouvoir fournir à leurs camarades de classe une dernière occasion de se rencontrer.

La pétition n'est pas passée inaperçue, car mercredi, lors du point de presse du gouvernement Legault, la vice-première ministre, Geneviève Guilbault, s'est adressée à eux en déclarant: "Je veux remercier les finissants pour leur compréhension et leur discipline pendant cette crise. Je veux aussi leur dire qu’avec le ministère de l’Éducation, on travaille présentement à trouver une façon de souligner votre graduation et votre diplomation, malgré le contexte actuel."

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: ICI Radio-Canada · Crédit Photo: iStock