Nouvelles : DERNIÈRE HEURE: Des travailleurs de la santé bloquent le pont Jacques-Cartier

DERNIÈRE HEURE: Des travailleurs de la santé bloquent le pont Jacques-Cartier

La FIQ réclame de meilleures conditions de travail.

Publié le par Ayoye Monde dans Nouvelles
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Les automobilistes désirant se rendre sur la rive-sud de Montréal devront éviter de passer par le pont Jacques-Cartier, qui est fermé actuellement en direction sud en raison de travailleurs de la santé qui manifestent contre leurs conditions de travail. 

« Manifestation en cours présentement sur le #pontJacquesCartier. L’accès au pont à partir de Montréal vers la Rive-Sud est complétement bloqué », est-il écrit sur le compte Twitter du pont Jacques-Cartier. 

TVA Nouvelles rapporte que des infirmières de la Fédération interprofessionnelle de la santé ont pris d'assaut le pont.

De son côté, Radio-Canada dénombre des centaines de travailleurs de la santé.

« Force de constater de malgré nos cris du cœur et tout ce qui a été dit depuis des mois, ce gouvernement-là ne nous entend pas, alors nous allons nous faire voir », a déclaré Nancy Bédard, présidente de la FIQ, dans des propos repris par TVA Nouvelles. 

« Tant au propre qu’au figuré, c’est un signal de détresse que nous lançons au gouvernement Legault.[…] Nous n’avons plus d’autres choix. Depuis trop longtemps et sur toutes les tribunes, nous répétons que l’épuisement a raison des professionnelles en soins et les pousse vers la maladie, la retraite ou la démission », ajoute-t-elle à Radio-Canada. 

Le pont de Québec serait également bloqué par une action similaire de la FIQ dans les deux directions. 

Rappelons que la FIQ avait menacé d'exercer des moyens de pression. Les membres de son syndicat refuseront également de faire du temps supplémentaire, les 25 et 26 octobre prochains. 

La FIQ revendique la mise sur pied de ratios sécuritaires entre infirmière et patients. Ils réclament également des équipes de soins complètes et stables par le biais de postes à temps complets permettant une conciliation travail-famille. 

Le syndicat représente environ 76 000 infirmières, infirmières auxiliaires, inhalothérapeutes et perfusionnistes cliniques à travers la province. Sa convention collective est arrivée à échéance le 31 mars dernier. 

« Nous sommes à la table de négociation depuis des mois et nos propositions concrètes continuent d’être ignorées », disent les membres de la FIQ à Radio-Canada.

Interrogé jeudi dernier, le ministre de la Santé, Christian Dubé, avait déclaré à la Presse canadienne être optimiste quant à des « rapprochements » entre les parties. 

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: TVA Nouvelles · Crédit Photo: À rajouter