Nouvelles : De troublantes vidéos montrent des enfants attaqués par des armes chimiques en Syrie

De troublantes vidéos montrent des enfants attaqués par des armes chimiques en Syrie

Tous les détails à l'intérieur...

Publié le par Ayoye Monde dans Nouvelles
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Des images horrifiantes montrant des enfants qui ont été gravement brûlés en Syrie ont été dévoilées alors que plusieurs rumeurs laissent croire que la Turquie utiliserait des armes chimiques interdites.

Les images extrêmement choquantes ont été tournées dans un hôpital de Tal Tamr, à proximité de la ville de Ras al-Ayn. L'hôpital qui se trouve dans un secteur où plusieurs affronts ont eu lieu dans les derniers jours traite de nombreux enfants qui ont été gravement blessés.

On peut notamment voir dans la vidéo un garçon dont le haut du corps a été brûlé qui arrive sur les lieux tout en hurlant "Papa, fais cesser ces brûlures. Je t'en prie", juste avant que des secouristes lui injectent de la morphine. Selon les médias locaux, l'enfant aurait agonisé ainsi pendant 12 heures avant de pouvoir enfin être traité.

Un expert en armements chimiques nommé Hamish de-Bretton Gordon a déclaré au DailyMail que selon ce que les images laissent voir, les blessures sur le corps du garçon auraient été causées par armes contenant du phosphore blanc. L'utilisation de ces armes est interdite.

Outre cette vidéo, des photos prises dans un hôpital d'al-Hasakah, à proximité de Ral al-Ayn, montrent un autre garçon dont le visage a été entièrement brûlé par une substance chimique.

Le docteur Fares Hammu a déclaré que ces brûlures avaient sûrement été causées par du napalm.

Toutes ces images troublantes ont été filmées avant le cessez-le-feu qui a débuté dans la nuit de jeudi dernier. 

Toutefois, vendredi matin, on signalait encore plusieurs explosions ainsi que des coups de feu.

Selon plusieurs spécialistes, même si on ne sait pas officiellement qui n'a pas respecté le cessez-le-feu, plusieurs indices laissent croire que ça ne serait pas les Kurdes.

Rappelons enfin qu'il y a plusieurs jours, une lettre envoyée par Donald Trump au président Recep Tayyip Erdoğan avait fait sursauter plusieurs experts en politique en raison du ton qui était employé par le président américain.

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: Dailymail · Crédit Photo: Courtoisie