Nouvelles : De plus en plus de femmes préfèrent se masturber pendant l'accouchement.
Qu'en pensez-vous? Laissez votre commentaire ici.  

De plus en plus de femmes préfèrent se masturber pendant l'accouchement.

“Je me suis touchée pendant mon accouchement”

Publié le par Ayoye Monde dans Nouvelles
Partager sur Facebook
10,187 10.2k Partages

Au cours des dernières années, de plus en plus de femmes ont eu recours à l'épidurale lors de leur accouchement. Or, voilà qu'une nouvelle tendance semble vouloir lentement se dessiner et celle-ci consiste à se masturber lors de l'accouchement afin de calmer la douleur.

Évidemment, ça peut surprendre bien des gens de lire que des mères ont recours à la masturbation lors de leur accouchement et lorsque la photographe Angela Gallo en a parlé pour la première fois sur son blogue, elle se doutait bien que cela ferait réagir bien des gens.

Comme Gallo se spécialise notamment dans les photos d'accouchements, elle est constamment au parfum des nouvelles tendances en matière de natalité et c'est pourquoi au moment d'accoucher de son deuxième enfant, celle-ci a décidé d'essayer cette méthode plutôt originale qui consiste à se toucher afin de soulager la douleur.

Maintenant que Gallo l'a expérimentée, elle peut désormais partager ses impressions à propos de cette méthode: "Lors de mon premier accouchement, je ne comprenais pas totalement mon corps d'un point de vue physiologique et c'est pour ça que je me suis sabotée d'une certaine façon."

Lorsque la jeune maman parle de son premier accouchement comme d'un sabotage, c'est qu'elle explique avoir été en travail pendant plus de 20 heures pour ensuite avoir eu recours à l'épidurale, et ce, avant de pousser en vain pendant 3 heures. En d'autres mots: un accouchement cauchemardesque.

On comprend donc mieux pourquoi Gallo était prête à essayer une méthode aussi expérimentale, considérant que la méthode classique lui a valu bien de la souffrance et des inquiétudes.

Gallo explique que lors de son deuxième accouchement, la maman était sur le point de terminer sa phase de travail lorsque son conjoint lui a demandé si elle désirait faire l'amour. La femme n'en avait pas le goût, mais cela lui a toutefois fait réaliser qu'elle pourrait se servir de stimulations clitoridiennes afin de contourner les vagues de douleur.

À sa grande surprise, Gallo a alors découvert qu'elle arrivait mieux à contrôler chaque épisode de douleur en se caressant entre chaque vague.

Aujourd'hui, elle n'hésite pas du tout à conseiller cette méthode aux autres femmes et si l'on en croit certains spécialistes de l'accouchement, tout indique qu'au cours des années suivantes, de plus en plus de femmes risquent d'essayer cette approche.

Selon Kate Dimpfl, une spécialiste des accouchements "alternatifs", les femmes ne devraient pas souffrir autant à l'accouchement et ce qui explique cela, c'est qu'au fil des siècles, les femmes ont "désappris" à bien connaître leur corps.

Et vous, seriez-vous prête à essayer cette méthode?

Partager sur Facebook
10,187 10.2k Partages

Source: Vice
Crédit Photo: Courtoisie