Nouvelles : COVID-19: les pires CHSLD ont deux points en commun

COVID-19: les pires CHSLD ont deux points en commun

Tous les détails à l'intérieur.

Publié le par Ayoye Monde dans Nouvelles
Partager sur Facebook
0 0 Partages

La Presse a analysé la liste des CHSLD ayant été les plus impactés par la COVID-19. Dans certains d'entre eux, plus de 40 % des résidents y sont décédés, a constaté le média d'information. 

Si l'on regarde la liste des 10 pires CHSLD, on retrouve deux points en commun : Laval et le privé non conventionné, a souligné La Presse. 

En effet, 6 des 10 CHSLD les plus affectés par la crise sanitaire se trouvent à Laval. Et 4 des 10 CHSLD les plus affectés sont des centres privés non conventionnés. 

Celui qui se trouve au sommet de la liste, le Centre d’hébergement de la Rive, est à la fois un centre privé non conventionné et situé à Laval. 41 des 94 résidents y sont décédés. 

« J’en suis très conscient, et c’est très dur à vivre. On fera les analyses qu’il faut. On est prêt à collaborer à toutes les enquêtes », a déclaré le directeur général de l'établissement, André Lemieux, à La Presse. 

Il y avait une forte rotation de personnel, jusqu'à 20 % des employés travaillaient ailleurs ou provenaient d'agences, des facteurs ayant été identifiés dans la cause probable de la propagation fulgurante de la COVID-19 dans les CHSLD. 

Au public, les CHSLD sont subventionné à 80 000 $ par patients et les préposés peuvent gagner 21 $ de l'heure. Mais au privé, la subvention de l'État se limite à 65 000 $ par patient et les préposés y gagnent environ 15,50 $ de l'heure. 

« On nous demande d’offrir les mêmes résultats avec 30 % moins d’argent. On le dénonce depuis 2010 », a déploré Michel Nardella, président de l’Association des établissements de longue durée privés du Québec, en entrevue avec La Presse. 

Michel Nardella est aussi propriétaire de la Résidence du bonheur, à Laval, qui figure au top 10 des pires établissements. 

Mais c'est la CHSLD public de La Pinière, à Laval, qui arrive au 2e rang quant au taux de décès (42 %). Et le CHSLD public de Sainte-Dorothée, qui figure au 7e rang au Québec, a le plus grand nombre de décès de tout le Québec (95 morts). 

Mais pourquoi Laval? 

Des syndicats dénoncent un « manque de communication » et la « déconnexion de la direction et du terrain depuis le début ».

La Presse souligne la situation unique de Laval où sur les 17 CHSLD de l'île, seulement 5 sont publics. 

La situation de Laval reste aussi unique au Québec alors que la majorité des 17 CHSLD de l’île sont gérés par des promoteurs privés. En effets, seulement 5 des CHSLD lavallois sont publics. Dans l'ensemble du Québec, les CHSLD privés de représentent que le tiers des établissements. 

Lisez l'analyse complète de La Presse

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: La Presse · Crédit Photo: Adobe Stock