Nouvelles : COVID-19: «Le pire est à venir», prévient l'OMS

COVID-19: «Le pire est à venir», prévient l'OMS

Tous les détails à l'intérieur.

Publié le par Ayoye Monde dans Nouvelles
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Alors que la COVID-19 a tué plus de 500 000 personnes à travers le monde, l'Organisation mondiale de la santé (OMS) a tenu un point presse ce lundi pour avertir la population que la crise sanitaire est loin d'être terminée et que «le pire est à venir».

C'est La Presse qui rapporte cette nouvelle inquiétante. En effet, ce lundi, l'OMS a tenu un point presse depuis Genève et les propos de son directeur général, Tedros Adhanom Ghebreyesus, n'ont rien de rassurant. «Nous voulons tous que tout cela se termine. Nous voulons tous reprendre nos vies. Mais la dure réalité est que c’est loin d’être fini», a-t-il notamment déclaré. Il a insisté une nouvelle fois sur le fait que la crise sanitaire va s'accélérer et qu'en raison d'«un manque d’unité nationale et de solidarité mondiale (...), le pire est à venir».

S'il se dit optimiste quant à la découverte d'un vaccin, il estime que d'ici là tout relâchement pourrait avoir des conséquences désastreuses, souligne La Presse. Tedros Adhanom Ghebreyesus a demandé aux citoyens du monde entier de respecter la distanciation physique et de porter un masque quand la situation le nécessite en plus de demander aux gouvernements de «tester, tracer, isoler, et mettre en quarantaine les cas». Le message est donc clair, il ne faut surtout pas relâcher sa garde maintenant.

La Presse indique que l'OMS déploiera une équipe en Chine pour comprendre davantage comment la COVID-19 est apparue. «Nous enverrons une équipe la semaine prochaine en Chine pour nous préparer à cela et nous espérons que cela nous permettra de comprendre comment le virus a commencé et ce que nous pouvons faire à l’avenir pour nous préparer », a déclaré Tedros Adhanom Ghebreyesus. «Nous pourrons mieux combattre le virus lorsque nous saurons tout sur le virus, y compris comment il a commencé», a-t-il ajouté.

Depuis le début de la pandémie, 10 334 721 cas de COVID-19 ont été enregistrés à travers le monde (dont 4 422 710 toujours actifs). Malheureusement, 506 141 décès sont à déplorer. Les États-Unis restent le pays le plus touché. La situation y est préoccupante. Le Brésil inquiète aussi beaucoup la communauté internationale.

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: La Presse · Crédit Photo: Capture d'écran vidéo Youtube