Nouvelles : Condamné pour avoir violé et filmé son amoureuse pendant qu'elle dormait

Condamné pour avoir violé et filmé son amoureuse pendant qu'elle dormait

Une histoire atroce.

Publié le par Ayoye Monde dans Nouvelles
Partager sur Facebook
1 1 Partages

Un homme de 23 ans vient d'écoper de 9 ans de prison pour avoir violé à plusieurs sa petite amie pendant son sommeil, mais ce n'est pas tout, il profitait de chaque viol pour filmer la scène et il conservait le tout sur un disque dur.

C'est le site web d'informations et de divertissement britannique le Daily Mail qui rapporte cette nouvelle tout simplement hors du commun qui fait froid dans le dos et glace le sang en même temps tant il s'agit d'une histoire terriblement atroce. En effet, en Australie, un homme de 23 ans vient d'être sanctionné à 9 ans de prison pour avoir violé à de multiples reprises sa petite amie pendant qu'elle dormait. Ajouté à ça, il filmait à chaque fois la scène afin de se créer une petite collection qu'il gardait précieusement dans son disque dur. Le plus fou dans cette histoire c'est que sa petite amie ne se rendait compte de rien. Elle avait un sommeil très profond.

Le Daily Mail explique qu'un jour cette jeune femme décide de chercher un fichier sur un disque dur, mais elle s'est trompée de disque dur, elle a accidentellement branché celui de son amoureux et elle va faire une découverte complètement atroce. En effet, elle tombe sur la collection douteuse de son petit copain et se rend compte qu'il avait violé près d'une dizaine de fois pendant son sommeil. Elle ne se doutait de rien et c'est une véritable surprise pour elle et elle décide de le dénoncer à la police qui vient l'arrêter.

D'après les informations du Daily Mail, ces viols à répétition auront duré 10 mois et la police a eu entre les mains toutes les preuves de cela. Le cas de cet Australien de 23 ans était donc indéfendable surtout que l'enquête a révélé qu'il recherchait beaucoup sur internet du contenu dont la thématique était le sexe pendant le sommeil. 

Ainsi, son cas était indéfendable et la juge la condamnée à 9 ans de prison. Elle a même conclu le jugement en disant que son ancienne petite amie "était comme une poupée gonflable qu'il utilisait pour son seul plaisir". Un bon résumé de cette histoire qu'on ne souhaite pas voir se reproduire en 2019.

Partager sur Facebook
1 1 Partages

Source: Daily Mail · Crédit Photo: Adobe Stock