Nouvelles : Condamné à 3 ans de prison pour avoir jeté son chien du troisième étage

Condamné à 3 ans de prison pour avoir jeté son chien du troisième étage

Une peine exemplaire.

Publié le par Ayoye Monde dans Nouvelles
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Il s'agit d'un jugement qui risque de rester dans les annales de la ville de Montpellier, mais aussi de la France entière parce qu'un homme qui avait jeté son chien du troisième étage a été condamné à trois ans de prison, dont deux ans fermes. Un fait rare pour être souligné.

C'est Le Parisien qui rapporte l'histoire de ce Montpelliérain d'une trentaine d'années qui a commis l'irréparable. En effet, cet individu s'était distingué dans le courant du mois d'août pour avoir jeté son chien du troisième étage de l'immeuble où il habitait. Cette histoire en avait choqué beaucoup d'entre vous et l'homme a été jugé ce vendredi. Le tribunal ne s'est pas montré tendre avec lui puisqu'il a été condamné à trois ans de prison, dont deux ans fermes avec l'interdiction à vie de posséder un animal. Un jugement qui a été salué par la SPA.

Il faut dire que cet individu n'avait mis aucune chance de son côté, raconte Le Parisien. En effet, il avait notamment déclaré qu'il n'avait aucun regret concernant son geste et il avait même eu le culot de demander au tribunal d'être clément dans sa décision. D’ailleurs, il affirmait ne se souvenir de rien. Il avait rejeté la faute sur sa consommation d'alcool et de cocaïne. Il faut croire que son absence de remords n'a pas plu à la justice qui a décidé de se montrer particulièrement sévère avec lui. Le quotidien souligne que c'est une des rares fois qu'un être humain est sanctionné aussi fortement pour avoir fait terriblement du mal à un animal.

Le Parisien indique que l'homme va aussi devoir devoir payer 5 600 euros. Une somme qui va servir à dédommager les policiers et les pompiers qu'il a frappés violemment. Le quotidien raconte qu’il a même mordu un policier à la cuisse, ce qui lui aura valu un coup de taser. Le Montpelliérain a également reçu l'obligation de se soigner.

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: Le Parisien · Crédit Photo: Adobe Stock