Nouvelles : Cette femme ultra tatouée exerce un métier qui lui vaut beaucoup de préjugées.
Qu'en pensez-vous? Laissez votre commentaire ici.  

Cette femme ultra tatouée exerce un métier qui lui vaut beaucoup de préjugées.

Savez-vous ce qu'elle fait dans la vie?

Publié le par Ayoye Monde dans Nouvelles
Partager sur Facebook
2,144 2.1k Partages

Sarah Gray a 30 ans et elle est originaire d'Adelaide en Australie. Bien que les nombreux tatouages sur son corps pourraient être trompeurs, il faut savoir que Sarah est docteure et elle est une professionnelle de la santé.

D'ailleurs, Sarah ne cache pas que généralement, les gens ont plus tendance à se fier sur son apparence et ainsi, quand ils la rencontrent pour la première fois, ils ont souvent beaucoup de difficulté à croire qu'elle a passé plus d'années à étudier que la plupart de la population.

Dans une entrevue accordée au Daily Mail, Sarah a justement expliqué qu'elle devait faire face à ce type de jugements à l'extérieur du travail, mais aussi dans son propre bureau.

Selon Sarah, les endroits où elle a dû faire face aux jugements les plus sévères sont dans les restaurants et les commerces.

À titre d'exemple, Sarah a expliqué que tout récemment, alors qu'elle souhaitait acheter des souliers conçus par un designer afin de les donner en cadeau, le vendeur de la boutique l'a tout simplement ignoré en raison de ses tatouages: "Dans les boutiques, ils servent tous les clients et souvent, ils prennent même le soin de ne pas établir de contact visuel avec moi. Cette fois-ci, j'ai attendu poliment mon tour, puis après un certain moment, j'ai décidé de quitter la place. Ils ont perdu une vente et moi, j'ai quand même sauvé un achat d'un peu plus de 1000 dollars, alors je prends ça comme un bonus."

À une autre occasion, on a même demandé à Sarah de quitter un restaurant en raison de son apparence: "J'étais en train de dîner avec un de mes collègues dans un restaurant de la Gold Coast. Nous étions installés à notre table lorsque le gérant est venu me voir pour me demander de quitter les lieux, car l'établissement avait une politique interdisant les tatouages. C'était un peu décourageant."

Sarah affirme qu'elle ne peut même pas entrer dans un casino et sinon, les passants lui font souvent part de remarques désobligeantes sur son apparence.

Toutefois, Sarah ne se plaint pas de sa situation, car elle est très en paix avec sa décision d'avoir de nombreux tatouages et de plus, elle adore le travail qu'elle occupe.

C'est d'ailleurs une des raisons pour lesquelles Sarah ne se gêne pas à parler publiquement des incidents qu'elle vit en raison de ses tatouages, car elle espère ainsi aider les gens à changer leur façon de percevoir les personnes qui ont des tatouages.

En Australie, des lois contre la discrimination font en sorte qu'elle ne risque pas de payer professionnellement pour son apparence.

Enfin, disons-le, mais on gage que bien des gens préféreraient avoir Sarah comme spécialiste que bien d'autres professionnels qui sont beaucoup moins colorés qu'elle!

Partager sur Facebook
2,144 2.1k Partages

Source: Viral Thread
Crédit Photo: Courtoisie