Nouvelles : Avec 5$ en banque, un père se suicide après avoir attendu des semaines d'avoir de l'aide sociale

Avec 5$ en banque, un père se suicide après avoir attendu des semaines d'avoir de l'aide sociale

Tous les détails à l'intérieur.

Publié le par Ayoye Monde dans Nouvelles
Partager sur Facebook
0 0 Partages

C'est une histoire à vous briser le coeur. Phillip Herron, un père célibataire de 34 ans, s'est suicidé après avoir attendu des semaines pour avoir de l'aide sociale. Il n'avait plus que 5 $ dans son compte bancaire. 

Sans travail, Phillip Herron a cumulé des retards. Il devait plusieurs mois de loyer et il avait plus de 25 000 $ de dettes, incluant des prêts sur paie à plus de 1 000 % d'intérêt. Une situation catastrophique pour un homme qui ne voulait que faire vivre sa famille. 

Phillip Herron s'est donc tourné vers l'aide sociale offerte par le gouvernement, le Universal Credit, mais il y avait plus d'un mois d'attente, ce qui n'a fait qu'empirer sa situation financière. Le délai normal est d'environ cinq semaines. 

« Ça été le dernier clou dans son cercueil », a dit la mère de l'homme, Sheena Derbyshire, une femme de 54 ans. 

Le 18 mars dernier, Phillip avait publié une photo de lui en train de pleurer dans sa voiture sur les réseaux sociaux. Il s'est suicidé quelques minutes plus tard. 

« Dans sa lettre d'adieu, il a écrit que sa famille serait mieux sans lui », a raconté Sheena. « Il était un père célibataire responsable. Il avait toujours de l'argent avant et les enfants avaient tout ce qu'ils voulaient. Mais Phillip avait quitté son emploi dans une usine pour s'occuper de ses enfants et il s'est endetté. Ça dû être difficile pour lui. De ne plus avoir d'argent pour eux du jour au lendemain. Il attendait pour l'aide sociale et il n'avait que 5 dollars quand il est mort. »

« Quand les gens se tournent vers le gouvernement pour avoir de l'aider, ils sont désespérés. Les faire attendre ainsi si longtemps est dangereux », a critiqué Sheena. « Il n'y a rien qui explique ces délais. Phillip avait déjà des problèmes, mais ça c'était la goutte de trop. »

Sheena ne savait pas que son fils avait de tels problèmes financiers. Elle l'a appris à sa mort quand elle a vu les comptes et un avis d'éviction. Il allait même perdre son toit.. Elle a aussi appris que les enfants n'avaient rien reçu en cadeau à Noël.

« J'aurais tellement aimé qu'il nous dise comment il se sentait », a dit Sheena, qui se sent extrêmement coupable. 

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: Mirror
Crédit Photo: Facebook