Nouvelles : Au moins 7 enfants aux soins intensifs à cause du variant Delta

Au moins 7 enfants aux soins intensifs à cause du variant Delta

Deux d'entre eux sont branchés sur respirateur

Publié le par Ayoye Monde dans Nouvelles
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Alors que la campagne de vaccination est au ralenti au Mississippi, les autorités sanitaires ont annoncé que le variant Delta progresse très rapidement dans ce secteur.

Selon ABC News, le variant Delta aurait causé la forme grave de la COVID-19 auprès d’au moins sept enfants, dont deux qui sont présentement branchés sur respirateur.

Le responsable de la santé pour l'État, le Dr Thomas Dobbs, a expliqué sur Twitter que la population devait faire preuve de vigilance en déclarant : « Le variant Delta progresse – soyez prudent. »

Les Centres de contrôle et de prévention des maladies des États-Unis (CDC) ont précisé que la forme grave de la COVID-19 se manifeste très rarement chez les enfants et que généralement, ceux-ci ne ressentent que des symptômes bénins.

On ignore l’âge des enfants qui ont été touchés par la forme grave de la COVID-19 et ainsi, il est impossible pour le moment de savoir s’ils étaient de potentiels candidats à la vaccination.

Selon ce qu’a indiqué le Dr Dobbs lors d’un point de presse qui a eu lieu vendredi dernier, l’augmentation du nombre de cas de COVID-19 et d’hospitalisations est « assez alarmante » et celle-ci serait directement attribuable au variant Delta qui est hautement contagieux.

Au cours des trois dernières semaines, la moyenne quotidienne de cas de COVID-19 au Mississippi a plus que doublé. Alors que moins de 100 patients recevaient des soins pour la COVID-19 il y a trois semaines, on en dénombre maintenant près de 200. Pour ce qui est des admissions à l’hôpital, on parle ici d’une augmentation de 26,7%.

Le taux de vaccination au Mississippi est un des plus bas au pays (le deuxième) et on estime que seulement un tiers de la population a été vacciné. Ce sont d’ailleurs des personnes non vaccinées qui ont été hospitalisées ou qui sont décédées au cours des dernières semaines.

Le département de la santé de l'État a conseillé aux personnes âgées de 65 ans et plus ou souffrant de maladies chroniques d'éviter les rassemblements de masse en salle, tout en rappelant qu’il faudrait améliorer le taux de vaccination : « Notre sous-vaccination collective dans l'État nous a tous mis en danger, en particulier les plus vulnérables. »

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: TVA Nouvelles · Crédit Photo: Adobe Stock