Nouvelles : ALERTE MÉTÉO: Une nouvelle vague de chaleur frappera le Québec et son intensité pourrait être très surprenante

ALERTE MÉTÉO: Une nouvelle vague de chaleur frappera le Québec et son intensité pourrait être très surprenante

Tous les détails à l'intérieur.

Publié le par Ayoye Monde dans Nouvelles
Partager sur Facebook
8,125 8.1k Partages

On se souviendra certainement très longtemps de l'été 2018. En effet, s'il y a une chose qui aura marqué cette saison, ce sera bien la chaleur qui aura fait preuve d'une présence bien remarquée lors des nombreuses canicules qui ont frappé la province. Maintenant, bien qu'il n'y ait plus de canicules à l'horizon, voilà qu'une vague de chaleur pourrait venir marquer la fin de l'été et celle-ci risque de ne pas être de tout repos.

Souhaitons à ceux et celles qui préfèrent la fraîcheur à la chaleur qu'ils ont bien profité de la journée de jeudi dernier, car il s'agissait de la journée la plus fraîche avant un bon moment. 

En effet, la chaleur a commencé à se faire ressentir vendredi, mais il s'agit seulement du début d'une longue série de journées qui seront de plus en plus chaudes, et ce, jusqu'à la rentrée scolaire qui devrait avoir lundi le 27 août.

Cette hausse de chaleur et d'humidité s'explique par l'arrivée d'un système dépressionnaire au nord du Québec, venant du sud des États-Unis.

Lors de la rentrée scolaire, il faudra donc s'attendre à un thermomètre de 30 degrés Celsius alors que la température ressentie pourrait grimper jusqu'à 40 degrés Celsius.

Encore là, ce ne sera que le début d'un autre cycle, car on prévoit que le reste de la semaine sera encore sous le coup de la chaleur.

Bien qu'on ignore encore pour le moment la durée exacte et l'intensité de cette vague de chaleur, les spécialistes de la météo préviennent que la température ressentie pourrait se situer entre 35 et 40 degrés Celsius.

Pour le moment, les spécialistes ont divers modèles sous la main et selon ceux-ci, le thermomètre pourrait subir un effet de yo-yo.

Du côté du modèle européen, on prévoit une légère baisse du mercure le 26 août et le 29 août, or l'humidité devrait être au rendez-vous, ce qui devrait faire en sorte qu'on ne verra pas de baisse significative du thermomètre.

Quant au modèle américain, celui-ci  prévoit une baisse du mercure le 28 et après le 30 août tandis que le modèle canadien prévoit une baisse le 28 et une rechute après le 31 août.

Évidemment, il est encore trop tôt pour établir un bilan précis de l'été 2018, mais selon MétéoMédia, tout indique que "Montréal a connu l'un des étés les plus chauds depuis 1955, à savoir que les données sont compilées depuis 1942".

Partager sur Facebook
8,125 8.1k Partages

Source: Meteomedia · Crédit Photo: Courtoisie