Nouvelles : ALERTE: État d'urgence à Hawaï alors que des fontaines de lave émergent de la terre

ALERTE: État d'urgence à Hawaï alors que des fontaines de lave émergent de la terre

Histoire en développement.

Publié le par Ayoye Monde dans Nouvelles
Partager sur Facebook
3,928 3.9k Partages

Un séisme de magnitude 6,9 a frappé l'île d'Hawaï, samedi, sur les flancs du volcan Kilauea qui était entré en éruption la veille. 

Le tremblement de terre a eu lieu « quasiment exactement au même endroit que le séisme mortel de 1975, d’une magnitude de 7,1 », d'après les informations de l’agence américaine de géologie et sismologie, l’USGS.

Par ailleurs, l'agence s'attend à ce que l'activité sismologique continue dans les prochains jours, ce qui pourrait aggraver la situation déjà critique, d'après Express.  

Le gouverneur d’Hawaï, David Ige, a décrété l’état d’urgence alors que plusieurs résidences ont été détruites. On ne sait toujours pas s'il y a des victimes. 

« Des fontaines volcaniques actives se produisent dans le quartier Leilani Estates en ce moment. Tous les habitants ont l’ordre d’évacuer immédiatement », a écrit l’Agence de protection civile du comté d’Hawaï sur Twitter dans la nuit de vendredi à samedi. 

Les pompiers ont relevé des « niveaux extrêmement élevés de dioxyde de soufre, un gaz dangereux, dans la zone d’évacuation » qui touche quelque 770 bâtiments et 1 700 personnes. 

« Le quartier de Lanipuna Gardens est également sous le coup d’une évacuation obligatoire. Près de 10 000 personnes vivent dans la région », ajoute Le Monde.

Des résidents ont raconté aux médias locaux ce qu'ils ont vu et ce qu'ils ont vécu dans la région. Leurs témoignages sont à glacer le sang alors qu'ils décrivent en détails ce qu'ils ont dû traverser. 

« C'est comme si toute la maison tremblait. Comme si quelqu'un qui fait 160 kilos venait dans mon salon et n'arrêtait pas de sauter », a décrit une résidente, Carol Shepard, à la chaîne locale KHON2. 

« Ça a grondé comme si on avait mis des pierres dans un sèche-linge et qu'on l'avait fait tourner à vitesse maximale. On pouvait sentir le soufre et les arbres brûlant », a expliqué pour sa part le résident  Jeremiah Osuna, à KHON2. « J'ai été un peu secoué et j'ai réalisé à quel point (...) c'est dangereux de vivre ici.» 

Voyez les images impressionnantes dans ce reportage:

Il s'agit d'une histoire en développement, nous mettrons ce texte à jour dès que plus de détails seront disponibles. 

Partager sur Facebook
3,928 3.9k Partages

Source: Express · Crédit Photo: Capture d'écran