Nouvelles : À Paris, la police surprend en pleine nuit 64 personnes qui ne respectent pas le confinement

À Paris, la police surprend en pleine nuit 64 personnes qui ne respectent pas le confinement

Tous les détails à l'intérieur.

Publié le par Ayoye Monde dans Nouvelles
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Alors que ce lundi soir le président de la République Emmanuel Macron a appelé les Français au confinement le plus strict jusqu'au 11 mai prochain, la police parisienne a surpris 64 personnes qui ne respectaient pas le confinement dans la nuit de lundi à mardi.

C'est BFM TV qui rapporte cette nouvelle qui est en train de faire le tour du web. À Paris, la police a verbalisé 64 personnes qui ne respectaient pas le confinement dans la nuit de lundi à mardi. C'est sur son compte Twitter que la préfecture de police a annoncé la nouvelle. «Tenter de partir ou de rentrer de vacances de nuit pour éviter les contrôles ? Réveil nocturne inutile au vu du dispositif en place. Cette nuit : 64 personnes verbalisées. Nous avons tous un rôle à jouer pour sauver des vies». C'est sans doute la période des vacances scolaires qui a sans doute poussé la majorité de ces gens à enfreindre les mesures mises en place par le gouvernement, souligne la chaîne de télévision.

Selon les informations relayées par le magazine Le Point, plus de 500 000 amendes ont été distribuées aux français pour non-respect du confinement. D'ailleurs, certains d'entre eux jugent parfois avoir été victimes d'amendes non justifiées, voire même abusives. C'est le cas de cet internaute qui s'est indigné sur Twitter. «Je viens d'être verbalisé, car je n'avais pas recopié TOUS les motifs sur mon attestation de déplacement sur papier libre, en plus de celui de ma sortie. Confirmez-vous qu'il s'agit d'un motif valable ?», demande-t-il en s'adressant à la préfecture de police et au gouvernement.

France Info rappelle qu'une amende pour non-respect du confinement s'élève à 135 euros, mais peut monter jusqu'à 200 euros en cas de récidive dans un délai de 15 jours. Elle peut être même majorée à 450 euros si elle n'est pas payée dans les délais prévus à cet effet. Si vous ne respectez pas le confinement 3 fois dans une période de 30 jours, vous risquez selon les cas: 3750 euros d'amende, des travaux d'intérêt général ou même 6 mois de prison. Autant de raisons qui devraient normalement pousser les plus récalcitrants à rester chez eux.

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: BFM TV · Crédit Photo: Adobe Stock