Nouvelles : 19 jeunes filles enceintes libérées “d'une usine à bébés” ont été sauvées par les forces de l'ordre.

19 jeunes filles enceintes libérées “d'une usine à bébés” ont été sauvées par les forces de l'ordre.

Tous les détails à l'intérieur.

Publié le par Ayoye Monde dans Nouvelles
Partager sur Facebook
0 0 Partages

Alors que le Nigéria est sévèrement touché par le trafic d'êtres humains, on a appris que 19 jeunes filles enceintes prisonnières dans une "usine à bébés" ont été sauvées par les forces de l'ordre.

C'est Le Parisien qui rapporte cette nouvelle qui nous vient de la ville de Lagos au Nigéria. Ce lundi on apprenait que 19 jeunes filles, toutes âgées respectivement entre 15 et 28 ans, ont été sauvées par les forces de l'ordre. Elles étaient maintenues en captivité par des criminels dans une "usine à bébés". Un lieu où elles passent toute leur grossesse et y accouchent. Les bébés sont ensuite vendus à des couples à l'aise financièrement qui ne peuvent pas avoir d'enfants. 

Le quotidien explique qu'il faut compter environ 760 euros pour une fille et environ 1265 euros pour un garçon. Quatre bébés ont également pu être sauvés dans cette vaste opération policière.

Le Parisien explique que les "usines à bébés" sont un véritable fléau au Nigéria. D'après les informations des Nations Unies relayées par le quotidien, le trafic d'êtres humains est la troisième activité illégale la plus pratiquée au pays, juste après la fraude et le trafic de drogue. Une activité que les autorités nigériennes ont beaucoup de mal à contenir.

Toujours selon les informations relayées par Le Parisien, il y a deux types de femmes qui se font enrôler dans les "usines à bébé": celles qui se sont fait berner en pensant trouver un vrai travail et celles qui le font volontairement pour des raisons financières. En effet, cela s'explique par le fait qu'une majeure partie de la population vit dans une grande pauvreté. Une situation désolante.

Partager sur Facebook
0 0 Partages

Source: Le Parisien · Crédit Photo: Adobe Stock