Nouvelles : 10 000 $ d’amende pour s'être rassemblés autour d'un feu à Bromont

10 000 $ d’amende pour s'être rassemblés autour d'un feu à Bromont

«On est vraiment tannés»,

Publié le par Ayoye Monde dans Nouvelles

Alors que les températures étaient clémentes ce dimanche du côté de Bromont, trois couples ont décidé de profiter de cette belle journée pour se réunir autour d'un feu. Toutefois, ils ont reçu rapidement la visite de la police et ont écopé de 10 000 $ d'amende.

C'est La Voix de l'Est qui rapporte cette nouvelle qui est en train de susciter de nombreuses réactions. Le quotidien s'est entretenu avec Francis Lambert, un résident de Bromont qui a connu une sacrée mésaventure avec ses amis ce dimanche. Il avait décidé d'inviter deux autres couples sur son terrain pour profiter de cette belle journée pour se réunir autour d'un feu tout en respectant la distanciation sociale. Toutefois, ils ont eu rapidement la visite de la police et ont reçu 10 000 $ d'amende.

Avant de s'entretenir avec La Voix de l'Est, il a raconté l'événement sur son compte Facebook.

«10 000$ d’amende pour 3 familles qui font un feu de camp un beau dimanche après midi! (...) Les 2 policiers de Bromont voulaient remettre un constat par famille mais après discussion avec leurs supérieurs , ils ont eu comme ordre de remettre un constat par personne. Ils ont ensuite pris plusieurs minutes pour essayer de nous expliquer qu’ils n’avaient pas le choix et que c’était vraiment pas leurs décisions. Ils nous ont même avoués avoir souhaité de ne jamais répondre à ce genre d’appel vu l’énorme malaise que ça leur cause», a-t-il notamment écrit.

Un événement qui l'a profondément agacé. «J'étais vraiment fâché. On est vraiment tannés, les trois couples... on est vraiment écoeurés d’être pris chez nous», a-t-il confié à La Voix de l'Est.

Il ne comprend pas pourquoi, lui et ses amis ont fait l'objet d'une aussi grande sanction alors qu'au même moment, des milliers de Québécois se trouvaient dans les espaces publics ou à la station de ski de Bromont, tout près de chez lui. «On était à l’extérieur, je veux dire, comme le monde qui sont à Ski Bromont ou le monde qui glissait ici à Bromont ou au lac Boivin aujourd’hui. C’est inconcevable», déplore-t-il.

Si ce dimanche ensoleillé lui laisse un goût amer, il n'en veut pas aux policiers. «Ils cherchaient des façons de nous expliquer pourquoi ils étaient obligés de nous donner ça, mais ça s’est terminé en bons termes avec les policiers. On comprend qu’ils ont une job à faire».

La Voix de l'Est indique que Francis Lambert et ses amis vont contester les contraventions.

Source: La Voix de l'Est · Crédit Photo: Facebook