Images : Ces jumelles reliées par le crâne ont miraculeusement survécu à l'opération de séparation

Ces jumelles reliées par le crâne ont miraculeusement survécu à l'opération de séparation

L'opération mettait leurs vies en danger

Publié le par Ayoye Monde dans Images
Partager sur Facebook
2,726 2.7k Partages

Nées le 24 juillet 2016, Abby et Erin étaient des jumelles siamoises reliées par le cerveau. Près d'un an plus tard, elles ont enfin été séparées et ont pu rentrer chez elle. 

L'opération a eu lieu le 7 juin dernier quand elles étaient âgées de 11 mois.

Abby et Erin sont des jumelles craniopagus, c'est à dire qu'elles sont nées reliées par le crâne. Il s'agit de la forme la plus rare de jumeaux siamois. 

La séparation a eu lieu à 11 mois, ce qui est extrêmement tôt pour ce type d'opération. 

Les médecins ont en effet choisi de procéder à l'opération le plus tôt possible car les jeunes enfants ont plus de chances de survivre. 

Les chirurgiens ont néanmoins prévenu les parents Heather et Riley qui la séparation pourrait coûter la vie à leurs deux filles.

"Nous avons peur mais cette opération doit avoir lieu" déclare le neurochirurgien Dr.Gregory Heuer.

Abby a d'ailleurs failli mourir pendant la procédure. Elle a souffert d'une hémorragie cérébrale, de plusieurs infections et d'un problème respiratoire.

Les deux jumelles ont été plongées dans le coma pendant une semaine après l'opération. 

Erin a été sortie du coma plus tôt que sa soeur et sa mère a pu la tenir seule pour la première fois: "J'ai ressenti de fortes émotions. C'est indescriptible" déclare la mère Heather. 

En octobre, Erin a pu rejoindre le foyer familial pour la première fois. Ce n'est que lundi dernier qu'Abby qu'a pu enfin faire de même.

Les médecins sont optimistes sur leurs chances de récupération. Il y a néanmoins des chances qu'elles ne récupèrent pas leurs capacités cérébrales à 100%.

Erin et Abby suivent actuellement des cours d'orthophonie et d'éducation physique. À l'avenir, elles subiront d'autres opérations de reconstruction du cerveau. 

On leur souhaite de récupérer totalement et qu'elles puissent mener une vie parfaitement normale!

Partager sur Facebook
2,726 2.7k Partages

Source: DailyMail · Crédit Photo: Children's Hospital of Philadelphia